canstockphoto15372396

La crise de nerf

Si vous avez des enfants, vous êtes tous-tes passés-es par là.. OU alors vous avez de faux enfants en plastique, ceux livrés avec des piles ET un bouton ON-OFF.

Si si j’en suis sûre ne faites ceux qui ne comprennent pas.

LE CAPRICE, LA CRISE DE NERF, LE ROULÉ BOULÉ, L’EXPLOSION DE TYMPANS ( les vôtres ) VOIR LA MORSURE VIOLENTE AU MOLLET. Bref vous avez pigé je parle de nos joyeux angelots qui expriment un mécontentement passager mais d’une importance absolument capitale pour eux.

Tout ceci de préférence dans un bus-supermarché-cinéma-sortie d’école ou tout autre endroit bondé et sous l’œil mauvais d’une vieille dame pleine de bonnes intentions…..

C’est terriblement épuisant et le pire dans tout ça c’est qu’on est assez impuissant.

Face à la grande frustration ( en général ) que ressentent nos enfants à ce moment précis plusieurs options s’offrent à nous:

  1. Céder. Voilà c’est dit .C’est le plus simple mais pas le plus efficace à long terme. Mais des fois c’est tout ce qu’on arrive à faire. Et c’est normal, ne vous flagellez pas, les autres s’en chargent pour vous. La vieille dame derrière vous par exemple ( je tiens à préciser que je n’ai rien contre les vieilles dames,seulement une grande expérience de leurs diverses remarques choupinettes à mon égard…..).
  2. Faire celui qui ne connaît pas cet enfant si mal élevé.Parfois ça marche mais il faut quand même à un moment repartir avec son enfant. Cela peu s’avérer un peu délicat quand on prétend ne pas le connaître-:)
  3. La technique dite du paquet hurlant sous le bras.J’ai personnellement beaucoup pratiqué avec mon aîné, grand spécialiste du roulé boulé hurlant lors des retours de la crèche (fatigué tout ça). Il faut avoir une bonne forme physique, le paquet en question n’étant pas toujours coopératif.
  4. Attendre que ça passe. Et en général ça passe, mais armez vous de patience et d’une sacrée dose de confiance en vous pour survire aux diverses critiques,regards,conseils avisés etc…. des passants.
  5. Abandonner son enfant là et se dire qu’il retrouvera le chemin de la maison tout seul .AH non ça c’est pour les chats…..
  6. Tenter de parlementer avec la boule de nerf. Cela peut de temps en temps fonctionner. À tester de toute façon.
  7. L’entourloupe: Offrir deux choix à son enfant afin de lui permettre de sortir de la crise sans perdre la face.Exemple: Julot veut absolument mettre ses sandales neuves mais il fait 12 degrés….Expliquez lui le problème lié à la température et proposez lui deux autres paires à choix.En général ça fonctionne assez bien et s’applique à plein d’autres situations.
  8. A PROSCRIRE: la claque-fessée-tape etc..car de toute façon ils ne l’ont pas volée…..Mettez vous deux secondes dans la peau de votre enfant: vous demandez une augmentation à votre patron, il refuse, vous argumentez, et il vous colle une beigne pour vous faire taire.Je trouve cet exemple parlant, pas vous?

La bonne nouvelle c’est que ce type de crise s’arrête autour des 6 ans a peu près. L’enfant à alors la capacité de gérer un peu mieux ses frustrations et de ce fait ne crise plus autant.

La mauvaise nouvelle c’est qu’ils entrent dans l’âge de la négociation et là c’est carrément pas fini…..Parole de maman d’ado..

Sur ces bonne nouvelles , je vous souhaite un joli printemps car il parait que le soleil se montre enfin!

Bises ensoleillées

Fred.

 

aimez nous et suivez nous:
Facebook
Facebook
Pinterest
Pinterest
écrivez nous!

One thought on “La crise de nerf

  1. Emilie says:

    Ah ah ah, j’ai tant ri au point 5! Point 3 quand je suis dans un lieu public et sinon point 4 sont ceux que j’utilise le plus fréquemment. Et aussi un grand respect des rythmes pour éviter la multiplication des crises…. Mais c’est rassurant de savoir qu’à un moment ça s’arrête (encore 4 ans de patience et zenitude chez moi ;-)) Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *